POUDRE DE FEUILLES SECHEES
 
LES FEUILLES FRAICHES

LE MORINGA OLEIFERA: un super aliment vert

 

Les feuilles du Moringa, ce petit arbre des régions chaudes, ont récemment été identifiées par le World Vegetable Center comme le légume à plus fort potentiel nutritionnel parmi 120 espèces alimentaires étudiées.

Facile à cultiver, résistant à la sécheresse, cet arbre produit en effet des feuilles en abondance, véritable concentré de protéines, vitamines et minéraux.

Dans un contexte de crise alimentaire mondiale, l’utilisation de ressources locales comme le Moringa est primordiale pour réduire la dépendance des pays du Sud vis-à-vis des denrées importées et améliorer la situation nutritionnelle des foyers pauvres. Deux ou trois arbres dans une cour suffisent pour subvenir aux besoins d’une famille. Sans compter que la production de feuilles fraîches ou séchées constitue une activité de production très rentable pour les agriculteurs du Sud, permettant jusqu’à huit récoltes par an avec des investissements quasi nuls.

Les feuilles de Moringa font parties de la famille des légumes feuilles verts foncés qui sont des aliments particulièrement riches en nutriments. En particulier, les feuilles de Moringa sont une bonne source de protéines, de calcium, de fer, de B-carotène ( converti en vitamine A dans le corps humain ), de vitamine C et de vitamine E.

 

Les feuilles fraîches de moringa contiennent par gramme 3 fois plus de fer que les épinards et autant de protéine que les œufs. Il contient 7 fois plus de vitamine A que les carottes, 3 fois plus de potassium que les bananes et 4 fois plus de calcium que le lait.

 

Les feuilles de Moringa fraîches, peuvent également être cuites. Malgré que la cuisson détruise une partie des nutriments, surtout ne jetez pas l’eau de cuisson. En effet, la vitamine C et toutes les vitamines B contenues dans les feuilles de moringa sont solubles dans l’eau. D’autres vitamines sont solubles dans l’huile, c’est le cas de la vitamine A ou E.

 

De plus les feuilles de Moringa ont un taux de matière sèche élevé (autour de 20-25%) par rapport à la plupart des autres aliments végétaux (généralement autour de 10%). Cette particularité en fait un légume frais intéressant puisque 100g de feuilles fraîches apporteront deux fois plus de nutriments

 

100 g de feuilles de Moringa Oleifera fraîches suffisent à couvrir :

  • Entre 30 et 100% des apports journaliers recommandés en calcium (30% à 50% pour les adolescents, 40% à 60% pour les adultes, les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes, 80 à 100% pour les enfants de moins de 3 ans) ;

  • Entre 25 et 80% des apports journaliers recommandés en fer (25% pour les femmes enceintes, 40 à 60% pour les adolescents et les femmes, 50 à 100% pour les hommes et les enfants),

  • Théoriquement  100 g de feuilles fraîches pourraient couvrir 100% des besoins en vitamines A (y compris des femmes enceintes et allaitantes), 

 

Les feuilles de Moringa présentent également un grand intérêt fourrager, particulièrement pour le petit élevage « de case » (volailles, petits ruminants, porcs, ânes). Ceci représente un critère de choix supplémentaire dans le contexte de crise fourragère que connaissent les pays sahéliens et constitue des éléments de sécurisation importants pour ces catégories d’agricultures vulnérables.

Pour toutes ces raisons la feuille de Moringa est un aliment végétal très nutritif, écologique, économique et surtout disponible localement.

 

Une autre forme de consommer le Moringa est de sécher les feuilles puis les transformer en poudre, ce qui les rend facile à stocker et facile à intégrer dans les plats. Malgré la perte de quelques unes de ses propriétés en vitamines lors du séchage, la poudre de feuille constitue un excellent complément nutritionnel puisque c’est un concentré de feuilles.

 

10g de poudres de feuilles de Moringa par jour couvrent :

Calcium

  • Environ 30% des apports journaliers recommandés pour les enfants entre 1 et 3 ans.

  • Environ 25% des apports journaliers recommandés pour les enfants entre 4 et 9 anset pour les femmes adultes.

  • Environ 15% des apports journaliers recommandés pour les adolescents et les fem- mes de plus de 55 ans.

Fer

  • Environ 30% des apports journaliers recommandés pour les enfants entre 1 et 12 ans.

  • Environ 15% des apports journaliers recommandés pour les adolescents.

  • Environ 20% des apports journaliers recommandés pour les hommes adultes et les

  • femmes de plus de 55 ans.

  • Environ 12% des apports journaliers recommandés pour les femmes adultes.

  • Environ 7% des apports journaliers recommandés pour les femmes enceintes.

Vitamine A

  • 50 à 100% des apports journaliers recommandés pour toutes les catégories de population.

LES FLEURS
LES GRAINES

Les graines renferment 15 à 35 % d'une huile comestible jaune claire, inodore et de saveur douce qui a la particularité de ne pas trop rancir et d'être très fluide.

La composition chimique de l’huile extraite de la graine mure est proche de celle de l’huile d’olive. Riche en acide gras saturés (13%), en acides gras insaturés (82%) et en acide béhénique (env 5,7%).

Riche en acides gras insaturés avec 70-73 % d'acide oléique, mais aussi en vitamines (C, A, B), minéraux (potassium, calcium..) et protéines.

 

Les tourteaux sont le produit de la trituration des graines pour obtenir de l’huile. Ils peuvent être utilisés comme engrais mais peuvent servir pour la purification de l’eau.

 

Les graines broyées libèrent une protéine qui leur confère des propriétés floculantes ( capacité à clarifier l’eau trouble) aussi efficaces que d’autres agents chimiques utilisés dans le traitement des eaux comme le Sulfate d’Aluminium par exemple. 

De plus, elles portent une charge électrique positive, qui est aussi à la base de leur pouvoir floculant. En effet, les colloïdes sont pour leur part chargés négativement, ce qui les conduit à être attirés par les graines du Moringa, après quoi les matières en suspension dans l’eau retombent  sous l’effet de la gravité.

 

Cependant, les graines ne doivent pas simplement être plongées dans l’eau pour agir. Il convient au préalable de les piler pour les réduire en poudre, et de mélanger cette poudre dans l’eau fait l’objet du traitement.

On a constaté que si les graines de Moringa peuvent être broyées, et la poudre ainsi obtenue utilisée telle quelle, ce qui permet une utilisation aisée directement par les familles, c'est d’utiliser le tourteau de Moringa. Le tourteau désigne ce qu’il reste des graines après les avoir pressées pour en extraire l’huile qu’elles contiennent. En effet, l’huile réduit le pouvoir floculant des graines.

 

Les avantages du traitement de l’eau par les graines de Moringa est qu’il s’agit premièrement de graines 100% bio-dégradables et deuxièmement il s’agit d’une solution locale. Le Moringa pousse en effet dans les pays directement concernés par les problèmes de qualité de l’eau. Il n’est ainsi pas nécessaire pour ces pays d’importer des substances et des technologies coûteuses de traitement de l’eau.

 

En construction